Bangkok

Nous sommes bien arrivés à Bangkok. Nous montons dans un bus local pour rejoindre le centre-ville. Ce qui nous frappe tout de suite dans cette ville c’est la circulation chaotique et la pollution ! On mettra plus de 2h dans une chaleur étouffante à rejoindre l’hôtel de l’aéroport. Ce qui n’est pas très étonnant car ici on retrouve plus de 7 millions de véhicules alors que la ville peut en accueillir seulement 1,6 millions…

C’est un passage express que nous faisons à Bangkok car nous préférons nous consacrer au nord de la Thaïlande.

Après un délicieux pad thaï (nouilles sautées, viande ou poisson, pousses de soja, cacahuètes pilées, noix de cajou, tofu, oeufs, sauce au poisson) nous partons arpenter le quartier indien et le quartier de Chinatown. Ici se dégage une atmosphère particulière. On y trouve une multitude de boutiques de tissus, de fruits secs (mangues et dourians surtout !!!), des échoppes de tout et de rien, des stands de massage, des gargotes de rue et leur petites tables et chaises plastiques où les touristes et les locaux se pressent pour manger la bonne cuisine locale…Ça grouille de partout dans cette “petite ville” à l’intérieur de la grande!

Pad Thaï

Le soir nous décidons d’aller manger dans un resto au sud de la ville. Mauvaise idée ! Le trajet se fera en quasiment 1h30 après une mésaventure avec un tuktuk qui n’était en faite qu’un rabatteur et qui nous a emmené chez son copain…nous partons sans payer et il faut maintenant trouver un taxi. Chose faite, nous partons en direction du resto mais là problème : des énormes embouteillages nous ralentissent… Le taxi man, de bonne volonté, nous prête son portable pour prévenir le resto mais la conversation ne sera que de courte durée… plus de crédit.. Nous finirons par arriver avec une heure de retard… Au menu de bons plats thaï mais l’ambiance est un peu trop européenne à notre goût !

Le lendemain, grande mission au programme: échanger nos kyats birmans contre des bahts (devise thaïlandaise). Pas simple du tout car très peu de bureaux de change les acceptent…on finit par en trouver un sur un forum…nous décidons de nous y rendre !
Mission accomplie !

(La Thaïlande est en deuil pendant un an suite à la mort du roi).
L’après midi nous partons nous balader en bateau sur les khlong (canaux qui sillonnent la partie ouest de Bangkok). Cela nous permet de voir un autre aspect de la capitale. C’est un véritable labyrinthe aquatique bordé de nombreuses maisons en bois sur pilotis, de vieilles bicoques brinquebalantes, de temples, de commerces sur l’eau, mais aussi de belles villas protégées par de très hautes grilles. On remarque aussi le fameux réseau aérien d’eau potable, les poteaux de fils électriques entortillés… Entre la rivière et les khlongs, des écluses régulent le niveau d’eau.

Puis le bateau nous dépose pour finir au magnifique temple Wat Arun, le temple de l’aube. Ici le prang principal de 114m est recouvert de morceaux de porcelaine, et de jolies danseuses divines à la base (asparas) dans un style khmère assez marqué. La chapelle a côté est recouverte de céramiques fleuries.

Cette ville regroupe aussi bien des quartiers d’affaire aux gratte-ciel impressionnants et aux roofs top vertigineux que des quartiers plus modestes avec maisons sur pilotis. Les énormes centres commerciaux climatisés, les autoroutes urbaines voisinent avec les roulottes des cuisines de rue, les marchés….les thaïlandais de Bangkok nous ont pas reservé un aussi bon accueil que les birmans….nous les avons trouvé dans cette capitale peu souriants, peu accessibles, et durs en affaire…probablement dû au tourisme important dans ce pays.

Le soir, le train de nuit / couchette vers Chiang-Mai nous attend…

Fanny.

Advertisements

3 thoughts on “Bangkok

  1. Vous n’avez pas tenté une coupe de cheveux en pleine rue? C’est beaucoup plus commercial que la Birmanie. Par contre profitez en pour essayer les massages: il y en a de toutes sortes et ça peut faire du bien après une journée bien remplie….

    Like

  2. Heureusement qu’il y a une traduction sous les panneaux!! Mais que d’eau que d’eau et pas de la plus sympathique!!

    Like

  3. Votre petit reportage nous donne un aperçu réaliste de Bangkok,où modernité côtoie tradition et pauvreté.Je me demande si le réseau d’assainissement est bien aux normes!!

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s