La patagonie chilienne

Nous voila arrivés depuis 4 jours en Patagonie chilienne, à Punta Arenas, ville située au bout de l’Amérique du Sud  (ville récente car créee en 1848) ! Niveau climat et paysage ça nous change du désert : vent, froid, montagnes enneigées, fjords…Nous y restons 2 jours, histoire de se poser un peu. On loge chez Gloria dans une petite maison façon auberge de jeunesse avec cuisine et salon commun ! Gloria est mariée à un français, elle est ravie de nous acceuillir chez elle et de pratiquer le français avec nous, elle adore Paris où elle a vecu en 2012. A notre arrivée, elle nous dit qu’il y a eu un problème avec notre réservation sur booking et qu’il va falloir qu’on se sépare pour la première nuit. Un des couples doit aller dormir dans un autre hôtel pas loin qu’elle a dû réserver en catastrophe…Bon ça va c’est pas très grave au final ! Nous avons passé deux jours très sympa dans cette auberge, nous avons pu échanger avec un etudiant chilien, Nicolas, habitant à Punta Arenas et qui fait son stage universitaire ici. C’est une ville où il est assez rûde de vivre à l’année car le climat est dur: parfois les vents peuvent atteindre 130 à 150 km/h et il pleut beaucoup (10 fois plus qu’à Paris). Nicolas nous disait que l’hiver, la ville installe des cordes dans les rues pour marcher tellement il y a de vent et de neige !

Le deuxieme jour ( le 3 décembre) nous avons fait une excursion en bateau jusqu’à l’île Magdalena pour aller voir le site de reproduction majeur des manchots de Magellan. Ils arrivent des Îles Malouines et de la côte du Brésil entre septembre et novembre ( d’abord les mâles et ensuite les femelles). Puis, commence les parades amoureuses et la confection de nid ( ou plutôt de terriers !!! Cf photos ). Deux oeufs sont pondus qui éclosent après 40 jours d’incubation. En mars, les petits ont grandi et le voyage retour se prépare et en avril ils sont presque tous partis. Les manchots de magellan mesurent 70 cm et reviennent toujours au même endroit pour pondre leurs oeufs. Ensuite nous avons vu depuis le bateau des lions de mer sur l’île Marta. Excursion un peu chère mais c’est sympa quand même. Nous avons vu un sacré nombre de machots à moins d’ 1 m et certains bébés étaient nés.

Le 4 décembre, nous partons en bus à Puerto Natales, ville où tous les randonneurs se retrouvent avant d’attaquer le trek del Torres del Paine. Nous faisons nos derniers achats avant le départ, les courses pour être en autonomie 7 jours. Nous avons réussi à réserver 3 campings sur 6, le reste on improvise. Ce soir c’est Pisco sour (cocktail à base de pisco: eau de vie de raisin blanc, citron, sucre glace et blanc d’oeuf) pour se réchauffer avant le départ demain pour 7 jours de rando. Sous les conseils de tata Cécile nous emmenons une petite fiole de Pisco dans le sac à dos. Nous n’aurons pas le wifi pendant cette semaine mais on se retrouve bientôt !




Notre auberge de jeunesse à Punta Arenas

Vue de Punta Arenas depuis le mirador



Ponton à Puerto Natales


Fjord à Puerto Natales

Advertisements

One thought on “La patagonie chilienne

  1. Vos images sont bluffantes au réveil ici! Nous faisons avec vous un voyage immobile et admirons la facilité
    avec laquelle vous vous déplacez à la surface du globe! Merci aussi à William pour ses vidéos qui animent le récit
    Bisous

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s