Le désert d’Atacama

Après une courte et dernière nuit à Santiago, nous voilà déjà reparti à la découverte du désert d’Atacama, le plus aride du monde où la pluie se fait attendre depuis plus de 80 ans par endroit !!

Nous atterrissons dans un paysage lunaire au milieu de nulle part, à 2260 mètres d’altitude…Nous récupérons notre 4*4 pick up rouge pétant et partons vers notre lodge à San Pedro de Atacama. Nous sommes déjà époustouflés par les paysages désertiques et par cette route qui semble infinie avec en fond de nombreux volcans et montagnes dont le Licancabur dominant à 5916 mètres.

San Pedro de Atacama est un gros village au coeur d’une oasis perdue en plein désert. Nous logeons chez Alain, astronome français, installé ici depuis 13 ans avec sa femme chilienne Alejandra. Ses lodges face au Licancabur, à l’écart du village, construits en terre propose tout le confort, cuisine, terrasse ombragée.. Après l’agitation de Santiago, nous apprécions le silence et le calme du désert.

img_0874

img_0872img_0871

Ici, les changements de températures sont brutaux, les nuits et débuts de matinée sont fraîches ( environ 7 degrés) et dès que le soleil est au zénith, il fait facilement 28 degrés.

Le samedi 26 Novembre, nous nous levons aux aurores à 5h30 du matin, pour aller admirer le lever du soleil dans la vallée de la Lune. Le site n’a pas encore ouvert mais le gardien nous autorise à passer les barrières. Nous avons la vallée pour nous tout seul avant que les bus de touristes arrivent à 9h30. Le spectacle est grandiose, le paysage lunaire et couvert de sel semble quasi irréel.p1010383p1010454p1010410p1010459img_0875p1010515

L’après midi nous bullons, et en fin de journée nous repartons visiter la vallée de la Muerte au coucher du soleil où des touristes font du Sandboarding sur une grande dune : 20 minutes de montée pour 20 secondes de plaisir.

p1010557p1010575

Le dimanche 27 Novembre, nous partons visiter la vallée arc en ciel colorée de bleu, vert, rouge et orange au nord de San Pedro de Atacama et découvrir les pétroglyphes de Yerbas Buenas datant de milliers d’années que les civilisations anciennes ont gravées dans la roche, surtout en forme de lamas. Sur la route vers le village de Rio Grande, nous circulons à une moyenne de 3400 mètres d’altitude. Les maux de tête se font ressentir.. Nous croisons des troupeaux de lamas, des vigognes, des alpagas et des cactus de plus de 7 mètres !!

img_0897img_0898p1010774p1010798

Le soir, rendez vous avec Alain pour une initiation à l’astronomie. Alain, environ la 50aine, nous fait partager sa passion avec humour, nous explique les bases de l’astronomie et nous montre les différentes constellations et étoiles du ciel austral, que nous avons pu observer dans ses télescopes.

img_0901

 

Advertisements

9 thoughts on “Le désert d’Atacama

      1. Avec ces nombreuses photos c’est comme si on y était… continuez mais ménagez-vous, la terre de feu est encore
        loin ! Heureusement qu’il fait beau ici en ce moment sinon nous aurions envie de vous rejoindre bises Dorit et Paul

        Liked by 1 person

  1. Coucou! C’est pas bien de nous narguer dans ces superbes paysages et dans votre 4×4 rouge Ferrari! En plus il fait froid en France…Votre vidéo était très sympa. On attend d’autres épisodes.Nous avons bien reconnu Valparaiso très colorée . Mais nous regrettons de ne pas avoir découvert ce fabuleux désert…Profitez bien et faites nous rêver………. Bisous Valérie&Jack

    Liked by 1 person

  2. Canon les photos ! Ca donne envie ! Ca me rappelle un peu le désert de Namibie sauf qu’il n’y avait pas de sel ^^. Avez-vous croiser Serge (Lama) ? Profitez-bien !

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s