Wellington et Cap Palliser

Après Tongariro, nous prenons la route direction Wellington en longeant la côte ouest. Beaucoup de vent et des plages immenses à perte de vue. Nous rejoignons le camping en périphérie de Wellington dans lequel nous sommes censés récupérer la carte bancaire…nouvel échec ! Ce soir là, c’est pâtes chinoises !

p1040726

Samedi, nous rejoignons la capitale Neo-Zelandaise. Cette ville ressemble beaucoup à Auckland et nous semble très peu vivante. Nous nous précipitons au Fidel’s Café pour déguster un brunch…délicieux ! Au menu, saucisses, oeufs cocotte, bagels au saumon, smoothies, gauffres au sirop d’erable, bacon et banane…

p1040730p1040728

L’après-midi, nous flânons dans les rues, entre spectacles de rues, friperies, bars, nous nous dirigeons vers le musée Te Papa (rapportant l’histoire Neo-Zelandaise, malgré tout bien maigre).

p1040743p1040748

Le soir, une route vertigineuse sillonnant la montagne nous mène à l’extreme sud de l’ile du Nord. Nous sommes seuls au monde, les champs de brebis à la laine bien fournie s’enchainent et nous arrivons dans un paysage enchanteur au camping de Putangirua Pinnacles.

p1040754p1040762

Le soleil rechauffe nos tentes au petit matin et nous chasse de la tente. Petit dejeuner avant d’aller jeter un coup d’oeil aux Pinnacles. Nous partons directement du camping pour rejoindre ces formations rocheuses formées par l’erosion et qui auraient servies à la realisation du Seigneur des Anneaux (nous avons du mal à nous souvenir de ce passage).

dsc_0162dsc_0163

De retour au camping, nous nous dirigeons vers l’extreme Sud ( le cap Palliser). La route cotiere est magnifique et les stops photos nombreux. Avant d’arriver au phare (du bout du monde ?) nous nous arretons observer les colonies d’otaries en train de bronzer au soleil entre deux seances de pêche. Les bébés jouent dans les mares formées par la marée. Nous restons hypnotisés par ces animaux quelque peu imposants et mal à l’aise sur terre.

dsc_0203dsc_0212dsc_0272

Pour mériter la vue du phare il faut grimper les 251 marches en bois. Pas de vent ce jour là (c’est rare) et nous en profitons donc pour pique-niquer sur les galets.

p1050025p1050033p1050035p1040829

Au retour, nous nous arrêtons prendre des légumes chez l’habitant. Deux Kiwis nous reçoivent. Nous repérons dans leur garage des bières artisanales qui nous rappellent notre “production” d’avant le départ. Nous les interrogeons sur leur production et nous sommes vite conviés sur leur terrasse pour déguster leurs deux types de bières (excellentes !!).

Le soir, après un apéro sur la plage, nous prenons notre dernier diner au camping autour d’un feu. Le lendemain, direction Picton par le ferry, sur l’Ile du Sud.

 

Antoine et Fanny.

Advertisements

4 thoughts on “Wellington et Cap Palliser

  1. Toujours aussi beau et dépaysant ! Les formations rocheuses sont impressionnantes, me disent quelque chose mais certains de vos amis sauront certainement retrouver ces images dans les scènes des Seigneurs des Anneaux ?
    Quel bonheur sûrement d’approcher les otaries de si près !
    Sinon quelle est à peu près la température dans la journee et durant la nuit ? Et sinon avez vous testé la température de la mer ?

    Like

  2. Amusantes les otaries qui jouent les stars devant votre objectif.
    Vertigineux ce phare du bout du monde;C’est pas la foule sur ces grandes plages.
    Avec vos foulards rouges on pourrait croire au tournage de KOLhanta!!!!!!!!

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s