Le désert d’Atacama (suite et fin)  

Lundi 28 novembre : 

Le séjour au lodge d’Alain se termine et nous partons nous installer au camping pour la fin du séjour à San Pedro. Le camping est rudimentaire mais agréable! On s’apercoit vite que beaucoup de français campent autour de nous! C’est l’occasion d’échanger avec eux sur nos expériences. Le premier couple de français sont tous les deux infirmiers et ont pris une disponibilité de 1 an pour voyager et le deuxième couple vient de Brest ( la nana est diplômée du même master que Simon à Brest Coco !!) et voyage pour 3 mois en Amérique du sud. En papotant avec eux, nous apprenons qu’il faut réserver les campings pour le trek Torres del Paine en Patagonie (notre prochain stop) …. nous avons donc été au cyber café pour nous renseigner et en effet il fallait réserver ….mais tous les campings sont déjà pleins! On finit par réussir à réserver une nuit dans un camping au début du trek ce qui nous permet de faire au moins deux randos sur place, et nous tenterons au culot de faire le circuit “W”, affaire à suivre …. On est clairement dégoûté par ce système de réservation qui oblige à devoir tout planifier en avance, si on en est arrivé là c’est qu’il doit y avoir une énorme affluence dans ce parc ….  Mouef !

Revenons au désert, nous voila installés pour la première fois dans nos tentes depuis le début du voyage. En fin d’après-midi nous partons au sud direction la lagune de Chaxa pour observer encore un magnifique coucher de soleil ! Cette lagune est située dans le salar d’Atacama  et fait partie de la réseve nationale des flamants. Nous avons pu en voir de près, beau spectacle et belles lumières !

Instant culture :  “Hey Jamie!  le salar d’Atacama c’est quoi ?? “

Le salar d’Atacama est une immense dépression saline qui s’étend sur 320 000 Ha et plus d’une centaine de kilomètres. C’est le plus grand du Chili. Il a été formé par la condensation sous l’effet de la chaleur intense, du sel contenu dans les eaux de ruissellement souterraines venant des Andes. On estime que l’épaisseur de sel maximale peut atteindre 1450 m par endroits !









Le mardi 29 Novembre : 

Nous partons pour une matinée détente au Termas Puritama à 3500 m. C’est une rivière d’eau tiède formant des piscines naturelles au creux des roches. Il y en a 8 accessibles, celles les plus hautes sont les plus chaudes (35 degrès) et plus on descend plus c’est froid. Nous y rencontrons un couple de retraités français très sympas, adeptes des voyages et des randos et qui nous font partager leurs expériences.

Pour finir la journée nous allons à la lagune Tebenquiche, petite lagune couverte en partie d’une croûte de sel similaire à la lagune de Chaxa. Les lumières et les reflets des volcans dans la lagune sont grandioses. Petit apéro cacahuètes / Arizona face à cette ” banquise de sel”,  Amazing !!!







Le mercredi 30 novembre :

Décollage et pliage de tentes à 4h30, la route pour les Geysers du Tatio nous attend ! Dodo pour Flora et Fanny  qui ont du mal à émerger, William au volant et Antoine copilote. Ce sera notre dernière excursion dans le désert et la plus haute en altitude car nous atterrissons à 4320 m sur l’altiplano. Les fumerolles des geysers à l’aube créent une ambiance à la fois magique et fantastique. C’est emmitouflé dans nos doudounes et bonnets que nous visitons le site, il fait froid là-haut !!!

Pour finir, baignade dans une source d’eau chaude à côté des geysers avec une vue magnifique sur les volcans Tatio et Linzor, enfin …chaude voire brûlante qu’en surface !!!!  La baignade est courte et la sortie fût rude. On supporte tous plutôt bien l’altitude, malgrè quelques maux de tête sur la fin.

Instant culture bis :  Avec près de 80 geysers actifs, El Tatio est le plus grand site de geysers de l’hémisphère sud (soit 11% des geysers de la planète). Ils se reveillent en raison de l’amplitude thermique entre la température de l’eau très élevée et la température extérieure encore bien froide le matin. Les éruptions sont plus spéctaculaires en hiver pouvant atteindre  jusqu’à 6 m de haut ! “Merci Jamie ” #c’est pas sorcier#merci la petite voix. 












En fin de journée on regagne Calama car nous prenons l’avion le lendemain pour Santiago et Punta Arenas. Nous avons reservé une chambre avec air bnb pour quelques clopinettes….la propreté est plus que douteuse ( douches et cuisine sales) et notre chambre ressemble à un clapier à lapins ! Ce n’est que pour une nuit, ouf ! 

On se retrouve pour de nouvelles aventures en Patagonie chilienne !

Voici en vidéo, le deuxième épisode de nos aventures :

Advertisements

5 thoughts on “Le désert d’Atacama (suite et fin)  

  1. Génial !!! C’est super de partager vos aventures, merci de nous faire voyager avec vous !!! Le Chili a l’air d’avoir un petit côté Islande 😉 et vous revenez bien à 4 hein ^^ pas à 3 ? gros gros bisous et profitez bien 🙂 au plaisir de lire les prochains épisodes 😉

    Liked by 1 person

  2. très beaux paysages, ça donne envie d’y aller ! très belles vidéos aussi ! gros bisous à vous 4! faites-nous encore rêver!

    Like

  3. Somptueuses photos !!!! Félicitations pour ces superbes images et pour la réalisation de cette 2ème vidéo !
    Nous adorons vous voir tous les quatre vivre cette merveilleuse aventure.
    Bon treck en Patagonie !!
    A très vite pour la suite !
    Kisses xxx

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s